Qui suis-je ?

J’aurais envie de vous répondre simplement que je suis Amandine.

Mais je sais bien qu’aujourd’hui, ça ne suffit pas. Parce que nous avons tous besoin d’étiquettes. Les étiquettes rassurent, je suis bien placée pour le savoir. Pendant longtemps, les étiquettes m’ont rassurée, et parfois, elles continuent de me rassurer encore un peu.

Jusqu’à aujourd’hui, j’étais psychologue. Je pourrais même vous dire que j’étais psychologue clinicienne, titre un peu pompeux qui signifie simplement que vous êtes psychothérapeute. Je pourrais aussi vous dire que j’ai exercé cette « fonction » pendant 13 ans en Centre Hospitalier universitaire. Je me suis occupée de personnes qui souffraient d’un cancer, puis de soignants et de médecins qui souffraient de voir souffrir les personnes qui vivaient avec un cancer. Je me suis ensuite occupée de personnes qui souffraient de la réalité, ou plutôt de leur réalité. On appelle ça communément la « psychiatrie ». J’ai conçu et donné des formations sur des thèmes très différents mais dont je réalise aujourd’hui que le point commun était bien souvent : comment accompagner l’autre au mieux ? Comment faire de son mieux dans la relation à l’autre, et ce quel que soit l’outil utilisé ? Et je continue aujourd’hui parce que j’aime ça, transmettre.

Parfois les étiquettes, ça rassure, et parfois ça fait peur. Libre à vous en me lisant de choisir votre option.

Aujourd’hui j’aimerais vous dire que je suis une « sans étiquette », que je suis simplement moi, Amandine, et que cela est déjà pas mal. Un jour peut-être, il suffira simplement de donner son prénom pour que l’autre comprenne qui vous êtes, véritablement, au fond. En attendant ce jour, j’ai choisi une nouvelle étiquette, une qui se rapproche au mieux  de ce que j’ai à cœur de vous proposer dorénavant.

Cette nouvelle étiquette, c’est psychologue holistique.

Késako ? Je vous l’accorde, ça n’est pas moins pompeux mais c’est le terme usuel, officiel pour dire que quand vous venez me voir, je prends en compte toutes les « dimensions » de votre personne avec toute une palette d’outils qui va des techniques de thérapies classiques aux soins énergétiques en passant par l’hypnose. « Holistique » pour moi, cela signifie « ouvert », c’est le contraire de « réducteur », « limité », « étriqué ». Cela demande parfois de sortir des systèmes de représentations consensuels. Un thérapeute holistique travaille avec vous sur toutes les facettes de votre personne car chacune est précieuse et peut briller bien au-delà de ce que l’on imagine souvent. Ces facettes, ce sont les différentes parties de vous-même qui ne demande, chacune à leur tour, qu’à s’exprimer : l’émotionnel, le mental, le physique et le spirituel. Le spirituel, ce sont vos valeurs profondes, votre système de représentation du monde, vos convictions, ce en quoi vous croyez, votre identité profonde finalement. Rien à voir avec une guerre de religion. S’il y a guerre, c’est bien souvent de vous avec vous-même. Et ma mission, si vous l’acceptez, c’est simplement de vous aider à signer l’armistice en vous-même. Stop. Fin du conflit. Retour à la joie et à la paix intérieure.

Comment ai-je bien pu en arriver là, allez vous me dire ?

Pour paraphraser le Petit Prince, c’est une chose trop oubliée qu’on appelle expérience ou plutôt expérimentation.

Quand vous ne comprenez plus ce qui se passe, il arrive un moment où vous acceptez que tout ne s’explique pas. Vous acceptez également qu’il est impossible de tout comprendre ou de tout maîtriser. Et lorsque vous acceptez cela, alors une voie s’ouvre, une voie royale vers… soi-même. Alors j’ai expérimenté…  et j’expérimente toujours car au fond, il n’y a que comme cela que je puisse véritablement dire si cela me convient ou non.

Mais concrètement ?

En côtoyant de près douleur physique et douleur morale, j’ai constaté que comprendre les mécanismes sous-jacents de telles ou telles difficultés  était une étape importante mais pas toujours suffisante pour se libérer des blocages qui nous entravent.

Mon expérience personnelle m’a également amenée à faire le constat de ces insuffisances et à rechercher une approche plus globale de la personne intégrant les différentes dimensions de son être. J’ai donc cherché d’autres outils susceptibles de répondre aux limites de la psychothérapie classique. J’ai commencé par une formation de 3 ans à l’hypnose thérapeutique puis j’ai approfondi mes connaissances dans le champ des soins énergétiques et de la spiritualité. Je continue à enrichir mes compétences dans ces domaines dans le but de pouvoir proposer les outils et les techniques qui me semblent pertinents dans cette approche plus unifiée du soin.

La formation en psychologie telle qu’elle est conçue aujourd’hui met beaucoup l’accent, à mon sens, sur les dysfonctionnements, la pathologie, les échecs.

Mon état d’esprit m’amène à vouloir travailler et renforcer AVEC VOUS ce qui fonctionne, ce qui ouvre, ce qui réussit. Il ne s’agit pas de nier les difficultés mais de les confronter pour les transcender, chacun avec  les outils qui vont lui convenir car chaque personne est unique dans son authenticité à être. Chacun vit et s’épanouit sur une fréquence qui lui est propre. J’aime l’idée que nous avons tous un potentiel trop insuffisamment exploité.

J’ai choisi d’allier aujourd’hui dans ma pratique la psychothérapie, l’hypnose et les soins énergétiques parce que c’est ce qui me parle, ce qui me permet de vous accompagner plus loin, au mieux, en synergie entre le corps, l’âme et l’esprit, conscients ou qui s’ignorent.

Il me semble primordial, dans cette approche, de pouvoir assurer votre sécurité psychique, quelles que soient les techniques employées. En d’autres termes, les soins énergétiques oui, mais les pieds sur terre, et toujours en s’adaptant à votre rythme spécifique.

Aujourd’hui enrichie de toutes ces expériences, je vous propose une lecture plus affinée, incluant les outils de ma formation initiale associés à ceux que j’ai développé et à mes ressentis pour une vision plus intégrative de votre situation. Je suis une thérapeute engagée et investie qui allie des compétences acquises à une compréhension plus intuitive des personnes et des situations, réel outil de travail pour moi depuis toujours. Je ne décide pas à votre place. Vous seul(e) savez ce qui est le mieux pour vous-même. Je vous aide simplement à dépoussiérer ce qui vous empêche de le voir.

Si ce programme vous intéresse, parlons ensemble de la seule personne qui compte véritablement : VOUS. Car au-delà de tous les statuts, tous les rôles, toutes les fonctions que l’on occupe tour à tour, au fond, tout ce qui compte encore et toujours, c’est la relation que l’on entretient avec  soi-même.

« Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c’est le train, ce n’est pas la gare ».

Paulo Coelho